Epandez les cendres de bois au jardin


Les cendres de la cheminée, de l’insert, du poêle à bois, du barbecue sont bonnes pour le jardin, à condition de ne pas en abuser.

 

Cendres épandues sur la pelouse

Cendres épandues sur la pelouse, 100 g /m2 /an

 

 

Les cendres des feuillus sont en général plus riches que celles des résineux. Les cendres contiennent beaucoup de calcium, ce qui en fait un excellent amendement calcaire capable de remplacer la chaux pour lutter contre l’acidité du sol.

 

Leur teneur en potasse est très élevée (entre 2 et 9 %); elles constituent donc un engrais potassique concentré très favorable à la production des fleurs, des fruits, des légumes fruits et racines. Elles contiennent beaucoup de silice (14 %) que les bambous vont apprécier, du magnésium(1 à 4 %) qui est le principal constituant de la chlorophylle des plantes, mais peu de phosphore (0,5 à 2 %). Pour augmenter la richesse de la cendre en phosphore, il suffit de calciner les os de cuisine (ils en contiennent plus de 10 %) dans un poêle à bois ou un insert à foyer fermé.

 

Compte tenu des forts taux de calcium et de potasse, la cendre doit être apportée en quantité modérée. Tout excès provoque un déséquilibre chimique du sol et une mauvaise alimentation des plantes. L’excès de potasse se traduit par une mauvaise assimilation du magnésium et d’autres éléments essentiels. L’excès de chaux provoque un blocage d’oligoéléments indispensables et de l’assimilation du fer (chlorose). Pire, il entraîne une destruction de l’humus du sol et une libération de l’azote sous forme gazeuse. Pour savoir comment fonctionne un sol et comment l’entretenir d’une manière écologique, rendez vous au stage sur le sol vivant du 8 mars 2014.

 

Laissée à la surface du sol, la cendre détruit la structure de la terre qui peut devenir asphyxiée. La cendre de bois est donc bonne pour le jardin, mais en quantité limitée : 70 g à 100 g par m2 et par an, soit deux grosses poignées. Épandez-la en hiver ou gardez-la pour épandre au printemps entre les légumes.

Sur la pelouse

La pelouse apprécie la cendre qui, à la dose indiquée, favorise l’activité des micro-organismes et des lombrics, ce qui améliore l’infiltration de l’eau et limite ainsi la mousse. La cendre en elle-même ne détruit pas la mousse, contrairement aux idées reçues. Pour savoir comment entretenir la pelouse de manière écologique, rendez vous au stage sur le pelouse du 12 avril 2014.

 

Au potager, au verger, au jardin d’ornement

Au potager, la cendre est bonne pour la plupart des légumes, à la dose indiquée. Les rosiers l’apprécient aussi , ainsi que les fleurs, les petits fruits, les arbres fruitiers et la plupart des plantes vivaces et arbustes d’ornement.

Cendres au potager

Cendres au potager photo Denis Pépin

 

Mais pas pour les rhododendrons

La richesse en chaux de la cendre (le pH est de 13) ne convient pas aux plantes de terre de bruyère ou de sol acide : azalée, rhododendron, camélia, bruyère d’été, érable du Japon ou hortensias bleus qui deviendront roses.

Contre les limaces ?

Une barrière de cendre autour des plantes fragiles pour les protéger des limaces n’est pas une bonne  solution. A la moindre  pluie, elle forme une croute qui permet alors le passage des mollusques. Il faut  en remettre, mais cela conduit à épandre beaucoup trop de cendre, ce qui provoque le déséquilibre chimique et l’asphyxie de la terre. Tout le contraire de ce qu’on recherche en jardinage biologique!

À la maison

Les cendres sont très efficaces pour nettoyer la vitre du poêle à bois, de l’insert ou du four, les surfaces émaillées (évier, lavabo, baignoire), les fenêtres et le pare-brise des voitures. Elles remplacent sans abraser les nettoyants chimiques ménagers. Trempez du papier journal dans de l’eau puis dans la cendre et frottez les surfaces à nettoyer. Essuyez avec du journal humidifié.

Quand épandre la cendre ?

L’idéal : de novembre à mars/avril, c’est à dire pendant la période de chauffage. Mais ce n’est pas un problème de l’épandre plus tard, par exemple la cendre du barbecue en été, à condition de ne pas dépasser la dose maximale.

Faut-il tamiser la cendre ?

Oui, si elle contient  de gros morceaux de charbon de bois, des clous….

Il faut un grand jardin ?

Non, un jardin de 350 m2 suffit pour épandre les 35 kg de cendres produites en une année pour le chauffage d’une maison de 150 m2  avec un poêle à bois (rendement de 80 %).

Pas de bois traité

N’utilisez que de la cendre de bois non traité. Portez à la déchèterie les bois peints, les contreplaqués, agglomérés ou tout autre bois traité avec des produits chimiques. N’utilisez jamais de suie ni de cendre de charbon, très toxiques.

 

Article paru dans Ouest France le 24 janvier 2010

Publié dans Edito