Des rosiers peu sensibles aux maladies


De nombreux rosiers produits au cours du 20 ème siècle et même encore aujourd’hui sont assez sensibles aux maladies, en particulier à la maladie des taches noires et à l’oïdium qui détruisent leur feuillage et peuvent les faire mourir.

Pour combattre les maladies des rosiers, les produits utilisables en jardinage biologique sont très peu efficaces. Y compris les décoctions, macérations et autres « purins » dont la préparation et l’utilisation très fréquente sont fastidieuses.

Au lieu de prendre des risques pour votre santé et l’environnement en les traitant avec des fongicides chimiques dangereux, le mieux est de choisir des variétés peu sensibles. Les maladies les affectent parfois mais sans nuire à leur caractère esthétique et à leur croissance.

Vous trouverez sous ce lien un liste de rosiers peu sensibles à la plupart des maladies habituelles des rosiers. Cette liste n’est pas exhaustive; localement, d’autres variétés peuvent se montrer peu fragiles. Cette liste est un bon guide pour découvrir les rosiers dont l’entretien ne sera plus une corvée.

Rosiers peu sensibles aux maladies

 

Extrait de la conférence de Denis Pépin, présentée lors de la fête  des jardins « Délices des plantes » à Cesson-Sévigné en septembre 2015.

 

Publié dans Edito