Notre Grand Prix du Concours National des Jardins Potagers 2017


Le 6 décembre 2017, le Jury du Concours National des Jardins Potagers a décerné le prestigieux Grand Prix à Denis Pépin et Christine Guitton pour leur jardin potager, le Jardin des Pépins.

 

Denis et Christine Pépin Grand Prix du Concours National des Jardins Potagers 2018

Denis et Christine Pépin Grand Prix du Concours National des Jardins Potagers 2017

Voici la présentation du jardin par Jean Marc Muller, Président du Jury et Président de la section potager et fruitier de la SNHF.

Rien n’est dû au hasard dans ce splendide potager de 480m² (dont 180 m2 réellement cultivés), véritable condensé de tout ce qu’il faut faire pour faire bien. C’est donc dans une impressionnante densité que cohabitent fleurs, aromates, légumes souterrains ou aériens, le tout poussant sur un tapis de matière organique issu du jardin qui qui fait office de fertilisation en continu.

Denis Pépin nous cite ses principaux choix initiaux: avoir un jardin autosuffisant pour une famille de 5 personnes, n’utiliser aucun intrant quel qu’il soit (même pas de préparation faite maison) (voir note en bas de page), tout faire pour éviter de favoriser les maladies ou les ravageurs. Sa réussite est le résultat d’une grande et longue expérience et d’une vocation de longue date.

Tout est organisé afin d’accompagner les processus naturels. Les variétés de légumes sont choisies en fonction des goûts de chacun, et évoluent au fil des besoins et des envies. « Nous ne cherchons pas à innover pour innover, mais nous innovons et évoluons en permanence ». Denis et Christine sont à l’affût des connaissances agronomiques nouvelles, essais variétaux y compris hybrides, et nouvelles solutions contre maladies et ravageurs. Ce potager est un véritable laboratoire qui permet à Denis Pépin de nourrir en permanence son expérience et sa curiosité, et d’en faire profiter les jardiniers amateurs par le biais de ses conférences, formations, articles, livres et accueil au jardin.

Mais ce n’est pas ce personnage connu de nombreux jardiniers qui a capté l’attention du jury. C’est avant tout le condensé de potager et de techniques culturales qui relèvent de l’excellence, en reprenant toutes les bonnes pratiques testées et validées. Et c’est aussi l’homme, le jardinier hyper passionné, que l’on écouterait des heures commenter chaque m² du jardin.

Et comme il dit : « aujourd’hui, certains diraient que notre jardin est en permaculture, mais nous n’utilisons guère ce mot déjà trop galvaudé. »

Denis et Christine, Grand Prix du Concours National des Jardins potagers 2017

 

 

   

Remise des diplômes du Concours National des Jardins Potagers 2017

Remise des diplômes du Concours National des Jardins Potagers 2017

 

Découvrez le dossier de presse et les autres lauréats du Concours National des Jardins Potagers 2017.

 

 

Note : En réalité, le dossier présenté pour le Concours indiquait que je n’utilise pas de préparations « maison » type purin d’ortie car leur efficacité n’est pas avérée et c’est beaucoup de temps passé pour un résultat quasi nul. En revanche, si besoin, mais très rarement, je peux utiliser des produits autorisés en bio : savon noir, pyrèthre, Bt, soufre, bicarbonate (efficacité faible), cuivre, ferramol. Seule la carpovirusine est utilisée de manière régulière pour limiter les vers de la pomme.

Pour ce qui est des intrants « engrais », effectivement, il n’y a que le compost et les paillis faits maison.